531 dossiers
9333 documents
...en accès libre
Fonds Social Juif Unifié

Rechercher un thème
Par mot clé

Mot exact
Partie de mot ou expression
et/ou par catégorie
Fermer la recherche avancée
Filtrer votre recherche

Plus de services

Veuillez vous identifier pour visualiser le contenu de votre cartable.
Espace professeurs
mercredi 23 septembre 2020  | 5 tichri 5781


La Haskala au XVIIIe

1
Cours
1
Support
40
Ressources







Conf.-vidéo
 

Une figure méconnue du judaïsme: - Elève brillant à l’Ecole rabbinique Professeur à l'Ecole rabbinique: - Un polémiste érudit Un enseignement original: - Respect du texte et distance critique La place de la patrie: - « A la France… A la Judée »
Voir cette conférence
Ajouter au cartable


Yitskhok-Leybush Peretz, littérature yiddish et symbolisme
Quand la nuit tombe et les morts sortent de leurs tombeaux
par Irène WEKSTEIN
Le hassidisme face à la haskalah - ou la tradition face à la modernité Portrait d'Yitskhok-Leyb Peretz, - le premier qui intègre le hassidisme dans la littérature yiddish La nuit sur le vieux marché, - œuvre chère à Peretz Acte 1 - Une vie banale mais au bord du gouffre Acte 2 - Lamentations et espoirs des personnages Acte 3 - Le passé ne sert à rien Acte 4 - La danse conduisant à l’extase Epilogue et commentaires - Désespoir de l’auteur devant différentes formes de messianisme
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Le yiddish ancien: des ambitions modestes - Une production essentiellement en hébreu La Haskala refonde la littérature yiddish - et la libère de la norme rabbinique Les pionniers de la littérature yiddish moderne - au service de l'éducation et de la culture ashkénazes Le tournant de 1860 - Le public découvre des auteurs talentueux
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Mendele Moykher Sforim et ses contemporains
De la Haskala à la littérature yiddish moderne
par Ytzhok NIBORSKI
De la Haskala aux années 1880 - Mendele Moykher Sforim, un tournant littéraire "Dos kleyne mentshele", un anti-héros - Une satire "maskil" de la société juive traditionnelle Les échecs de la Haskala - Vers une esthétique de l'intériorité Les poètes maskilim contemporains de Mendele - Poésie satirique, moraliste ou populaire Une littérature libérée de la Haskala - Une création à vocation artistique
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Les traductions de la Bible en français
La face éclairée du texte
par Francine KAUFMANN
La Torah en vieux français - Quelques glossaires en guise de traces Les prières de Mardoché Venture - On ne tutoie pas Dieu en français La contre-traduction de Lazare Wogue - comme base de la Bible du Rabbinat L'approche poétique de la Bible - Faire rejaillir les sonorités hébraïques
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Historiographie du monde juif
La Haskala, les Lumières allemandes
Le contexte de la Haskala - par Nicolas Weill L'apport des philosophes juifs allemands à L'Aufklärung - par Stéphanie Buchenau Archéologie de la Haskala: du Moyen-Age à l'orthodoxie - par Gerhard Lauer Les prolongements de la Haskala - par Dominique Bourel
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Les penseurs juifs de l'universel-Cours 1
La révolution Spinoza
par Robert MISRAHI
Spinoza, Buber et Bloch: une même exigence d'absolu - Trois penseurs juifs d'un messianisme laïc Comment lire Spinoza - Les traductions de l'Ethique et les ouvrages consacrés à l'auteur La formation de Baruch Spinoza - Un philosophe juif ou juif philosophe ? La signification du spinozisme - De la sagesse à la béatitude: une pensée au-delà de la morale Une subversion par l'immanence - L'athéisme de Spinoza en question
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Les penseurs juifs de l'universel-Cours 2
L'Ethique de Spinoza: une pensée émancipatrice
par Robert MISRAHI
La recherche d'un bien véritable - Le refus des préjugés et de la superstition Lire Spinoza - Un éclairage du texte par le texte lui-même Le statut de la Bible pour Spinoza - Pacte avec Dieu et pacte social Comprendre l'Ethique - Leo Strauss et la forme du texte La méthode géométrique - Une ontologie démonstrative
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Les penseurs juifs de l'universel-Cours 3
Substance et éthique
par Robert MISRAHI
La sagesse - L'amour, la sérénité et la béatitude La substance - comme principe fondamental du spinozisme Les attributs de la substance et les modes d'être - La question de Dieu et de la religion Immanentisme et parallélisme - Deux conséquences de la pensée spinoziste Construire une éthique - Critique du finalisme et de l'imagination
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Les penseurs juifs de l'universel-Cours 4
La théorie de la connaissance chez Spinoza
par Robert MISRAHI
La Morale selon Spinoza - Un amour intellectuel de Dieu L'unité du corps et de l'esprit - Une philosophie unitaire de l'existant humain L'individu - L'esprit est la conscience des affections du corps Comment l'affection du corps devient un concept clair - L'opinion : connaissance du premier genre La connaissance du deuxième et troisième genre - Connaissance discursive et intuition intellectuelle
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Les penseurs juifs de l'universel-Cours 5
Spinoza : une philosophie du désir
par Robert MISRAHI
Le Conatus - ou l'accroissement de la puissance intérieure La perfection en tant que plénitude - ou la réalisation de l'être selon sa définition De l'affect au désir - L'action est fondée sur les causes intérieures, c'est-à-dire adéquates Les passions comme causes extérieures - et la question de la libération La servitude - L'exode vers la liberté
Voir cette conférence
Ajouter au cartable


Documents
 

Un moment déterminant
La Querelle des Anciens et des Modernes.
Cette ancienne question, la Querelle des Anciens et des Modernes, débattue avec une extraordinaire passion, a occupé les meilleurs esprits français et européens du XVIIe et du XVIIIe siècles.
Lire ce document
Ajouter au cartable


Samson Raphaël Hirsch (1808 – 1888)
Fondateur de la Néo-Orthodoxie
L’image du Rav Samson Raphaël Hirsch demeure irrémédiablement liée à la ville de Francfort où il assuma la charge de rabbin. Il est considéré comme le père de la Néo- Orthodoxie, ce mouvement de pensée qui voulait renouer avec le vieux principe talmudique "la Tora et dére'h érets", entendu ici comme les sciences des nations.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le Netsiv (1893 – 1917)
Un grand maître de Volozhin
Volozhin était réputé avant la seconde guerre mondiale comme une ville d'érudits de la Torah, une petite Jérusalem. Elle offrit au judaïsme des maîtres éminents comme Rabbi Haïm de Volozhin, disciple du Gaon de Vilna et Rabbi Naphtali Tzvi Berlin.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La fondation d’une grande institution juive
L’Alliance israélite universelle
Porteurs de principes universels issus de la Révolution française, les fondateurs de l’Alliance Israélite Universelle vont s’appliquer à promouvoir l’égalité des juifs dans le monde. La bibliothèque et les archives de l’A.I.U. constituent un fonds exceptionnel sur l’histoire des juifs à travers les siècles.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Copernic n'est plus la seule
Les communautés modernistes en France
Lire ce document
Ajouter au cartable

Quand le judaïsme rencontre l’esprit des Lumières…
La Haskalah
Né à la fin du XVIIIème siècle, dans le sillage des Lumières, ce mouvement, spirituel et social, oeuvra pour l’intégration des juifs dans la société européenne. Une de ses figures emblématiques est le philosophe Moses Mendelssohn.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le judaïsme à l’heure de la modernité
Une revue pour la science du judaïsme : la revue des études juives
Après la révolution française et l’émancipation des juifs d’Europe, la question se posa, au sein de l’intelligentsia juive du nouveau rapport à établir entre tradition et modernité.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La Néo-orthodoxie juive
Samson Raphaël Hirsch (1808-1888)
Rabbin allemand, orateur charismatique, enseignant et leader influent, Samson Raphaël Hirsch prône une orthodoxie rigoureuse mais, orientée vers les valeurs humanistes de l’Europe du XIXème siècle.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Des épigrammes à thèmes juifs
Shloyme Ettinger (1803-1856
Shloyme Ettinger est un des premiers poètes yiddish modernes. Il exerce aussi la médecine tout au long de sa vie. Inspirée par le théâtre du russe, polonais, allemand et français, sa pièce la plus célèbre s’intitule Serkele. Il écrit aussi fables et épigrammes, petites pièces en vers qui se terminent ordinairement par un trait piquant ou par un bon mot.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La satire du monde hassidique
Avrom Ber Gotlober (1811-1899)
Avrom Ber Gotlober est un écrivain, poète, journaliste et éducateur juif partisan de la Haskala. Il écrit de la poésie et du théâtre, principalement en hébreu et en yiddish.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Chanson et satire
Mikhl Gordon (1823-1890)
Écrivain en langue yiddish et en hébreu né en Lituanie, Mikhl Gordon est d’abord connu grâce à sa prose humoristique et satirique, tel que Di Bord (La barbe), qui raconte le conflit entre un homme qui se rase la barbe et sa femme, observante. Ses poèmes sont devenus populaires à travers des chansons
Lire ce document
Ajouter au cartable

Chanson et satire
Reb Mordkhele (1861 - 1917)
De son vrai nom Khaim Tshemerinski, il se moque ici des écrivains yiddish modernes dont le niveau d’instruction est parfois déclinant, dans la continuité de la Haskala qui prenait pour cible de raillerie les hassidim.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Renouvellement des genres et des techniques
L’art de l’émancipation
A partir du XVIIIème siècle, les artistes juifs deviennent les témoins des évolutions de leur temps. Leurs scènes de genre et commandes officielles témoignent de réalités très différentes. Certaines communautés sont en voie d’assimilation, tandis qu’ailleurs des mouvements orthodoxes se développent. Pourtant ces productions picturales ont un point commun. Elles ne représentent plus les juifs en fonction de leur seule identité religieuse, mais comme des sujets à part entière. Elles obtiennent d’ailleurs un succès certain dans le monde de l’art.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Nouvelles perspectives
Descartes et les Rose-Croix
Selon la recherche contemporaine, René Descartes (1596-1650), philosophe de la rationalité, aurait été fortement influencé par les théories rosicruciennes qui fécondèrent sa pensée.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Thomas Hobbes (1588-1679)
Le Léviathan
Traité de la matière, de la forme et du pouvoir ecclésiastique et civil Au cœur de la pensée du philosophe anglais, Thomas Hobbes, réside l’idée que "l’homme est un loup pour l’homme". Ainsi pour vivre en société celui-ci doit renoncer à ses droits au profit de l’Etat et d’un souverain absolu qui fait régner l’ordre.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La superstition
Spinoza, Traité théologico-politique
Spinoza s'efforce, à travers toute son œuvre, de lutter contre la superstition parmi les hommes, c'est-à-dire contre le "finalisme", qui consiste à prêter une volonté à la nature et aux éléments. Les célèbres premières lignes de la Préface du Traité théologico-politique débutent par cette question.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un statut privilégié
Les "juifs de cour"
Fortuné et influent, le personnage du "Juif de cour"apparaît au XVIIe siècle. Proches des souverains qui leur confient parfois des missions concernant directement les intérêts de l’Etat, il n’est pas rare qu’ils mettent, si nécessaire, leur position au service de leur communauté.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La lumière de la raison
Emmanuel Kant (1724-1804)
Emmanuel Kant est des plus grands philosophes allemands, fondateur de la philosophie critique. Toute sa vie, empreinte d'austérité et d'une extrême régularité, est tournée vers la méditation, l'étude et l'enseignement. Kant est un admirateur enthousiaste de la Révolution Française et fut heureux voir les idées de Rousseau se concrétiser.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Contre la tyrannie et la superstition
Qu'est-ce que les Lumières ?
Le siècle des Lumières (1721- 1781) est, en Europe, une période de grand essor scientifique et d'épanouissement de la raison critique. Les philosophes énoncent des principes généreux sur les droits naturels, l'égalité entre les hommes. Les Lumières proclament la nécessité d'améliorer la société, d’interdire l’oppression, d’éliminer l’intolérance et de développer l’enseignement, afin "d'éclairer toutes choses à la lumière de la raison".
Lire ce document
Ajouter au cartable

A l’origine du mythe judéo-maçonnique
Les "Illuminati" ou "Illuminés de Bavière"
Le terme "illuminati"ou "Illuminés de Bavière"désigne une société secrète paramaçonnique fondée en Bavière en 1776 par l’ancien jésuite allemand Adam Weishaupt, professeur de droit canonique. Hostile à l'autoritarisme catholique bavarois et déçu par l’apport des Lumières, il nourrit l’ambition d’une vaste réforme culturelle dont la société allemande a selon lui besoin. Mais l’ordre des Illuminati est rapidement perçu comme une conspiration destinée à détruire l’Eglise et le pouvoir en place.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Philosophes et révolutionnaires jugent l’Homme
L’humanisme des Lumières
Les réflexions sur la nature de l’homme font florès au siècle des Lumières, dans les cénacles des philosophes comme dans la bouche des révolutionnaires. Est-il naturellement bon, ou mauvais, et, à l’heure de la révolution, est-il toujours la valeur absolue, non-supplanté par le peuple ?
Lire ce document
Ajouter au cartable

Samuel David Luzzatto (1800 – 1860)
Fondateur de la science du judaïsme
Ce génie italien a fait un commentaire du livre de Job à 10 ans, est l’auteur d’un grand nombre de livres, aussi bien en hébreu qu'en italien. Sa correspondance avec ses contemporains est volumineuse et instructive, il a écrit sur quasiment tous les sujets concernant le judaïsme. Il est descendant de R. Moshé Hayyim Luzzato qu’il a critiqué comme kabbaliste.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un classique de la littérature yiddish
Mendele Moykher Sforim (1836-1917)
Mendele "le colporteur de livres"compte parmi les trois grand-pères de la littérature yiddish, avec I. L. Peretz et Sholem Aleykhem. D’abord un des porte-parole de la Haskala, il fonde la littérature yiddish moderne en lui attribuant un rôle plus esthétique qu’éducatif, à travers des romans, nouvelles et pièces de théâtre et marque aussi de son empreinte la littérature hébraïque.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Au temps de Mendele Moykher Sforim…
Les poètes yiddish de la Haskala
La poésie yiddish de la Haskala se distingue par une veine populaire, satirique, humoristique, et parfois moraliste. Les poètes "maskilim"sont aussi à l’origine de nombreuses chansons, qui suivent souvent le même processus de transmission orale et de dissémination que les chansons populaires anonymes.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Une chanson satirique anti-hassidique
Der Filosof (Le Philosophe)
Cette chanson est écrite par Velvl Zbarzher (1826?-1883), de son vrai nom Benjamin Wolf Ehrenkrantz. Un hassid incite un jeune rationaliste à venir à la table du rabbin pour s’émerveiller de ses discours. Elle a parfois été interprétée comme un éloge du hassidisme, il s’agit en réalité d’une satire assez virulente de la part de ce poète maskil.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un poète et chansonnier populaire
Mark Markovitch Warshavsky (1848-1907)
Les paroles et les mélodies de Mark Warshavsky se répandent parmi les masses juives, et se confondent avec d’ancestrales chansons populaires, au point que le nom de leur auteur s’est parfois effacé. La chanson Aleph-Beys (Oyfn Pripetshik) influence même les idées de son temps, en s’opposant à la volonté d’assimilation de la Haskala, et en prônant le maintien des traditions juives et l’apprentissage de l’hébreu et du yiddish.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un nouveau guide des égarés
Nahman Krochmal (1785-1840)
Nahman Krochmal appartient à cette élite intellectuelle du XIXème siècle qui conjuguait parfaitement savoir universitaire et savoir toraïque. Il est un fondateur de la Science du judaïsme.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le sionisme avant Herzl
Les Amants de Sion
Leo Pinsker 1821-1891) - Moshe Lev Lilienblum (1843-1910) Les Amants de Sion, souvent partisans de la haskalah ou de la révolution socialiste, ont prôné l’émigration massive en Palestine, suite aux pogroms de 1881.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La lumière de la Haskalah
Moïse Mendelssohn (1729-1786)
Philosophe du XVIIIe siècle, Moïse Mendelssohn est reconnu pour être le père de la Haskalah, le mouvement des Lumières propre au judaïsme. Mendelssohn a également traduit le Pentateuque, accompagné d’un commentaire écrit en hébreu (le Bi’ur), publiés en 1780-1783. La traduction biblique est en allemand mais transcrite en caractères hébraïques selon la tradition.
Lire ce document
Ajouter au cartable