531 dossiers
9333 documents
...en accès libre
Fonds Social Juif Unifié

Rechercher un thème
Par mot clé

Mot exact
Partie de mot ou expression
et/ou par catégorie
Fermer la recherche avancée
Filtrer votre recherche

Plus de services

Veuillez vous identifier pour visualiser le contenu de votre cartable.


Le meurtre de masse

1
Cours
1
Support
64
Ressources







Conf.-vidéo
 
Conférences vidéo
1 300 conférences en accès libre au format vidéo ou audio à télécharger.

La déportation à Salonique - Des convois en masse Les causes de la déportation - L’ambiguïté du rabbin Zvi Koretz Le contexte historique et culturel - La cohabitation entre Juifs et Grecs La Résistance à Salonique - Des communistes aux Justes de Grèce La déportation à Salonique - Des convois en masse Les causes de la déportation - L’ambiguïté du rabbin Zvi Koretz Le contexte historique et culturel - La cohabitation entre Juifs et Grecs La Résistance à Salonique - Des communistes aux Justes de Grèce
Voir cette conférence
Ajouter au cartable


De l'étoile jaune - à l'arrestation A l'intérieur du Vel' d'Hiv, - des conditions de vie insupportables Le miracle de l'évasion, - des français secourables
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Juifs de Pologne et Polonais - Un destin intimement lié Pourquoi un nouveau livre sur les Juifs de Pologne? - Genèse d'un ouvrage Les relations entre Juifs et Polonais - Une histoire très contrastée Polonais et Juifs depuis la Seconde Guerre mondiale - Un long chemin avant la repentance Un livre pour un kaddish - La tragédie de la Shoah
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

L'arrivée au camp - Apprendre la vérité sur l'extermination Boxer pour survivre - 22 combats, 0 victoires Les marches de la mort - Survivre est un miracle La longue Libération par les Alliés - Vivre pour raconter
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Le sort des enfants - par nature plus innocents que les adultes Reconstituer l'univers d'un enfant - et continuer de le faire vivre Les actions menées contre les bourreaux - Faire revivre les victimes Il n'y aura pas de grande exposition en Allemagne - L'absence de travail historique sur les enfants La déportation des juifs roumains en Bretagne - et la responsabilité des hauts-fonctionaires français La déportation de France vers la Pologne - Plus rapide qu'une lettre aujourd'hui...
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Terminologie et historiographie (1ère partie)
Comment nommer et étudier la Shoah
par Alain MICHEL
Génocide ou Holocauste - L'emploi des termes n'est pas anodin Shoah, Hurban, Solution finale - Autres vocables dont le choix n'est pas neutre Intentionnalisme et fonctionnalisme - Deux approches historiques de la Shoah La date de décision de la Solution finale - Un débat historiographque
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

La jeunesse d'un surdoué à Salonique - La musique au coeur de la vie Première déportation à Birkenau - Vivre avec l'image de sa femme gazée enceinte Jouer du violon pour les nazis - Une chance de survie au camp Auschwitz, Mauthausen, Gusen II - Rescapé de l'enfer grâce à un diplôme d'ingénieur Questions du public 1-2 - Son rapatriement en France- La longue reconstruction Questions du public 3-4 - Son deuxième mariage- son livre- ses enfants Questions du public 5-6 - Sa soeur rescapée- Témoigner sans cesse d'Auschwitz
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Un lieu exceptionnel - Terezin ou le camp modèle Pourquoi Terezin - De la forteresse au camp de transit Terezin en chiffres - 24 novembre 1941 - 15 avril 1945 Des notables juifs - La hiérarchie des dirigeants juifs Une "ville juive modèle" - L'autonomie imaginaire de Terezin Questions du public -   
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Chronologie du génocide
Chronologie du génocide
par Alain MICHEL
Les grandes phases de la Shoah en Allemagne - Des lois de mise à l'écart au génocide 1933 -début 1938 - Lois discriminantes Emigration juive allemande en Palestine - L'accord de transfert avec l'Agence juive Année 1938: l'accélération - Conférence d'Evian et Nuit de Cristal 1939-1941 - La période dite de ghettoïsation Facteurs de la Solution finale - Le programme T4 Quand débuta l'extermination? - Le rôle des Einsatzgruppen Deux programmes de tuerie parallèles - Camps de la mort et exécutions à ciel ouvert
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Roger Garaudy
Itinéraire d'une négation
Roger Garaudy, du marxisme au négationnisme - Le symbole d'une dérive rouge-verte Les mythes fondateurs de la politique israélienne - Recyclage du prêt-à-penser négationniste Un procès qui scèle l'alliance rouge-brune - Un public à l'image de l'amalgame négationniste
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Varian Fry, le juste américain - Le sauvetage sans le soutien des Etats-Unis Souvenirs d'Appolinaire et de Walter Benjamin - Le "temps brin de bruyère" et "l'ange de l'histoire"
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Les années d'extermination 1939-1945
Le monument du désespoir
par Saul FRIEDLANDER
Des bourreaux et des victimes - La rencontre de deux historiographies "L'antisémitisme rédempteur" - De la ségrégation à l'extermination Les alliés, le Pape et le yishouv face à l'extermination - Quand ont-ils su et qu'ont-ils fait L'historien et l'écriture - par Pierre-Emmanuel Dauzat et Annette Wieviorka Questions du public - Fabrique d'une histoire et tentative d'explications
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Histoire de la Shoah - De la nécessité de renouveler certains schémas d'analyse Décrypter la généalogie du désastre - La Shoah n'est pas un dérapage Devoir d'histoire - pour juguler les écueils de la mémoire Interpréter l'événement - "La mort est morte à Auschwitz"
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Les banques allemandes et le III ème Reich
Les banques allemandes et le III ème Reich
par Jean-Marc DREYFUS
Les établissements bancaires allemands - L'écriture de l'histoire Le traitement du personnel juif - dans les grands établissements bancaires L'aryanisation des entreprise juives - et la gestion des avoirs L'appareil de la destruction - Quelles sont les banques qui ont financé? Et les banques françaises... - L'aryanisation économique
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

"La nuit de Cristal". Tirer les leçons de la Shoah
Table-ronde: cultiver la mémoire
La vie s'enracine dans la mémoire - par Pauline Bebe, rabbin La Nuit de Cristal, une rupture à ne pas oublier - par Koïchiro Matsuura, directeur général de l'UNESCO L'entreprise de destruction ne doit pas se poursuivre - par Pauline Bebe, rabbin "L'amitié" avec l'Allemagne, priorité de la presse française - par Diane Afoumado, historienne La complexité du pogrom reste peu connue - par Michael Berkowitz, historien (en anglais) Questions du public: - Des motivations migratoires, économiques-Le terme "Nuit de Cristal" pertinent?
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

"Loulek" ou les raisons d'un best-seller - Une immense émotion suscitée en Israël Un enfant qui traverse la Shoah - Perpétuer la dynastie des rabbanim Lau Ses liens avec le Cardinal Lustiger - Entre polémique et compassion Sauvé par un soldat russe à Buchenwald - Nommé Juste des Nations à Yad Vashem Préserver la mémoire de la Shoah - "Souviens-toi, n'oublie pas" "Loulek" ou les raisons d'un best-seller - Une immense émotion suscitée en Israël Un enfant qui traverse la Shoah - Perpétuer la dynastie des rabbanim Lau Ses liens avec le Cardinal Lustiger - Entre polémique et compassion Sauvé par un soldat russe à Buchenwald - Nommé Juste des Nations à Yad Vashem Préserver la mémoire de la Shoah - "Souviens-toi, n'oublie pas"
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

1938 -2008-Nuit de Cristal : tirer les leçons de l’Holocauste
Table-ronde: échos étouffés dans le mellah et la communauté internationale
Des juifs marocains, heureux, libres et indépendants - par Robert Assaraf, écrivain (texte lu par Jacky Kadoch) Des occultations successives et récurrentes - par Michel Gurfinkiel, journaliste Questions du public: - Alaouites et juifs-comment commémorer la Shoah?
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

1938-2008, "La nuit de Cristal". Tirer les leçons de l’Holocauste
Table-ronde: le monde face aux menaces
Dialoguer pour construire le respect - par le père Norbert Hofmann, secrétaire du conseil pontifical chargé des relations avec le judaïsme (en anglais) La spirale de la haine à Téhéran - par Amir Taheri, journaliste (en anglais) L'engrenage "haine, crise, technologie" - par le rabbin Abraham Cooper, doyen adjoint du Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles (en anglais) Le monde face au "Devoir de protection" - par Sir Martin Gilbert, historien (en anglais)
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Raoul Wallenberg, Juste parmi les Nations
Un seul homme peut faire la différence
L'itinéraire d'un diplomate - par Paul Levine, historien La recherche sur les génocides - par Jacques Sémelin, historien Questions du public - L'arrestation et la disparition Tous des sauveurs, tous des collabos - Le rôle des exécutants
Voir cette conférence
Ajouter au cartable


Documents
 
Documents Akadem
3 000 documents, chronologies, biographies, citations, cartes... au format PDF, prêts à photocopier.


L’Encyclique de PIE XI (1937)
La condamnation du nazisme
20 juillet 1933 : Pie XI signe avec Hitler un concordat garantissant certains droits à l'Église catholique, en particulier en matière d'enseignement confessionnel. Les nazis ne respectent pas l’accord. 21 mars 1937 : Pie XI lit "Mit brennender Sorge ", une encyclique qui condamne le nazisme.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Bilan d’une nuit d’émeutes
Plus de 100 morts et suicidés, 267 synagogues et lieux de culte détruits, 7 500 magasins détruits, 250 logements détruits.
Lire ce document
Ajouter au cartable

9,5 millions de Juifs à travers l’Europe
La population juive à la veille de la Seconde Guerre Mondiale
Avant la guerre, la population juive d'Europe comptait environ 9,5 millions de personnes. Ce nombre représentait plus de 60% de la population juive mondiale de l'époque, qui était estimée à 15,3 millions de personnes.
Lire ce document
Ajouter au cartable

L’extermination d’une communauté
La déportation des juifs de Salonique
En 1940, la communauté juive de Salonique comptait 56 500 âmes. Durant la Shoah, 96 % des juifs sont assassinés dans les camps. Seul le judaïsme polonais connut un taux de destruction plus important. Aloïs Brunner et Dieter Wisliceny sont les deux chefs nazis mandatés sur place pour diriger les opérations de déportation.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La figure controversée de Salonique
Le rabbin Zvi Koretz (1894-1945)
Le rabbin Zvi Koretz est une figure controversée de la communauté juive de Salonique. Beaucoup de survivants l'accusent de "collaboration"avec les nazis à propos des déportations. Pour autant, il semble aujourd’hui que son rôle ne soit pas aussi clairement établi.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le procès de l’artisan de la Solution finale
Eichmann à Jérusalem
Le procès d'Adolf Eichmann, responsable de la logistique de l'application de la "Solution finale", s'ouvre en Israël le 11 avril 1961. Il est condamné à mort le 15 décembre de la même année puis exécuté le 1er juin 1962. Il est le premier dirigeant nazi jugé en Israël et la seule exécution capitale de l’histoire de l’Etat.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un roman graphique poignant
Yossel, 19 avril 1943
Yossel, 19 avril 1943 raconte l’histoire d’un adolescent, dont les dessins de super-héros sont si appréciés des nazis qu’il survit un temps dans le ghetto de Varsovie. Si Yossel ressemble à son créateur Joe Kubert, cette histoire documentée n’est que semi-autobiographique. Kubert a imaginé ce qu’il aurait pu vivre si ses parents n’avaient pas pu quitter la Pologne pour les Etats-Unis. Le trait est au crayon, comme si dit Kubert, Yossel n’avait pas eu le temps de finir son ouvrage…
Lire ce document
Ajouter au cartable

L'impossible oubli
Le sinistre épisode des "10 000 camions"
Apres la Shoah, les rescapés peinent à trouver un pays pour les accueillir.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Adolf Eichmann (1906 - 1962)
De l’officier nazi… …au banc des accusés
Le destin d'un officier nazi de ses jours de gloire durant l'Allemagne hitlérienne à sa déchéance lors de sa condamnation au procès de Jérusalem.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Une histoire de la Shoah en Ukraine
« La Shoah par balles "
Le Père Patrick Desbois est à l’origine d’un précieux travail de recherche. Depuis six ans, il va de village en village à la recherche des témoins ukrainiens ayant assisté à des massacres ou ayant été réquisitionnés pendant la Deuxième Guerre mondiale, dans le but non seulement de collecter cette mémoire orale, mais aussi d’identifier les différents sites d’extermination sur le sol ukrainien.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Une polémique autour d’Hannah Arendt
Eichmann à Jérusalem
Le procès d’Adolf Eichmann, responsable de la logistique de l’application de la "Solution finale ", s’ouvre en Israël le 11 avril 1961. Il est condamné à mort le 15 décembre, puis exécuté le 1er juin 1962. Hannah Arendt couvre ce procès pour le New Yorker, elle en tire un livre, Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Camps d'extermination et de concentration
Les trois Auschwitz
Considéré comme une unité administrative, le camp d'Auschwitz est un complexe composé de trois camps distincts géographiquement et dans leurs fonctions. Les quatre principales chambres à gaz étaient au camp d'extermination d'Auschwitz II – Birkenau.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La solution finale
La déportation à Auschwitz-Birkenau
Le premier convoi de déportés juifs arrive de Slovaquie à Auschwitz-Birkenau le 26 mars 1942. Suivront des convois de l'Europe entière dans le cadre de "la solution finale de la question juive". Les juifs ressortissants des pays alliés de l'Allemagne, comme l'Italie et la Hongrie, ne sont pas systématiquement déportés. Néanmoins, l'occupation allemande de la Hongrie conduit à la déportation de près de 440 000 juifs en moins de deux mois (entre mi-mai et juillet 1944).
Lire ce document
Ajouter au cartable

Quitter le camp, attendre la Libération
Les marches de la mort
En janvier 1945, le Troisième Reich voit s'approcher la défaite militaire. Le chef de la SS, Heinrich Himmler, donne alors l'ordre aux commandants des camps de concentration d'évacuer les prisonniers. Ce plan a pour but d'éviter que les prisonniers ne tombent entre les mains des Alliés et ne fournissent des preuves supplémentaires des assassinats de masse des nazis.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un emploi controversé
Le mot "génocide"
Le terme semble parfois banalisé. Il existe toute une polémique autour de l’extension de son usage, qui noierait la notion de génocide dans celle de massacre de masse. La notion de génocide n’est pas liée à un seuil dans le nombre de morts, mais se construit autour de la définition du groupe des victimes et autour de la question de l’intentionnalité.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le sauveur d’un peuple
Le Grand Rabbin Alexandre Safran (1910-2006)
Grand Rabbin de la communauté juive de Roumanie à l’âge de 29 ans, Alexandre Safran parvient à obtenir l’arrêt des déportations de son pays vers les camps de la mort. Ce cabaliste, théologien, ancien grand rabbin de Genève est mort le 27 juillet 2006 à l’âge de 95 ans.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Les Juifs d’Europe de l’Est (1939-1941)
Les débuts du génocide
Le début de la Seconde Guerre mondiale est marqué par des succès militaires éclatants pour l’Allemagne, et la nombreuse population juive d’Europe de l’Est se voit rapidement rejoindre le territoire du Reich. La Solution finale est mise au point pour les éliminer.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Les Juifs d’Europe (1941-1945)
Chronologie de la destruction
La période de la Seconde Guerre mondiale coïncide avec l’époque tragique qui voit la destruction d’une majeure partie des populations juives d’Europe de l’Est. A la phase dite de ghettoïsation succède en 1941-1942 celle de l’"élimination "de ces ghettos et des camps de mise à mort.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Vers un destin tragique (1933-1941)
Les juifs dans l’Allemagne nazie
De 1933 à 1941, les Juifs allemands voient les lois et les violences à leur encontre se multiplier. Cette période s’achève sur l’interdiction qui leur est faite de quitter le territoire du Reich, préalable au génocide.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Eugénisme et nazisme
Programme Aktion T4
Le programme T4 est un protocole d’élimination des handicapés physiques et mentaux. Il inaugure l'utilisation des chambres à gaz et des fours crématoires pour les exterminations systématiques. Les experts qui y participent contribuent par la suite à la Solution finale.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Docilité ou complicité
Persécutions anti-juives en Belgique
Près de la moitié des 55 000 à 65 000 juifs vivant en Belgique avant la seconde Guerre mondiale ont été déportés. La collaboration de l’Etat belge avec l’occupant nazi, malgré des résistances dans la population et certaines institutions, est largement responsable des persécutions, spoliations, rafles et déportations qui ont frappé la communauté juive du royaume.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un discours prémonitoire
La "prophétie" du Füher
Lors de son discours du 30 janvier 1939 à Berlin devant le Reichstag, Hitler annonce l’anéantissement des Juifs d’Europe en cas de Guerre mondiale. C’est ce que les proches d’Hitler appelleront "la prophétie du Füher."
Lire ce document
Ajouter au cartable


Législations anti-juives de 1935
Les lois de Nuremberg ou les nouveaux parias de la société allemande
Les lois raciales de Nuremberg établies en 1935 mettent en place un système discriminatoire où les juifs sont exclus de la société allemande. Elles sont constituées notamment par les "lois de la citoyenneté du Reich"et des "lois sur la protection du sang et de l’honneur allemand". Les ordonnances d’application privent également les Juifs du droit de vote ainsi que de la plupart de leurs droits politiques. Les mariages avec des allemand(e)s, l'ouverture de commerce ou l'exercice d'emplois dans la fonction publique sont interdits aux Juifs.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un tragique destin
Le ghetto de Varsovie
En 1939, Varsovie comptait 1 300 000 habitants, dont 380 000 Juifs. Le ghetto fut créé par l’occupant allemand le 12 octobre 1940 et la population juive dut s’y entasser. A partir de juillet 1942, les juifs furent déportés à Treblinka, camp de la mort, jusqu’à liquidation du ghetto.
Lire ce document
Ajouter au cartable

L’Allemagne nazie
…et le grand mufti de Jérusalem
Ennemi juré des juifs, le grand mufti de Jérusalem (1895-1974) se fit le héraut de l’idéologie nazie. Elevé au rang d’ "aryen d’honneur "par le régime, il constitua une division musulmane bosniaque pour les SS.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le premier tribunal international
Le procès de Nuremberg
En octobre 1945 s’ouvrait le procès de Nuremberg chargé de juger vingt-quatre criminels de guerre nazis. Il s’est déroulé dans la ville même où, en 1935, avaient été proclamées les Lois de Nuremberg qui avaient déchu les Juifs de la citoyenneté allemande.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un statut particulier
Terezin, un camp de transit
Terezin (désigné sous son nom allemand Theresienstadt) fait fonction de ghetto et de camp de transit sur le chemin menant à Auschwitz. La plupart des personnes déportées sont des juifs allemands, tchèques, néerlandais et danois , des juifs âgés et célèbres qui peuvent servir d'otages et des anciens combattants de la Première Guerre mondiale y sont également envoyés.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Comment désigner le génocide des juifs ?
Hurban, terme oublié
Le vocable "Hurban "fut utilisé un temps pour désigner ce qui est plus couramment appelé "Shoah "aujourd’hui. Quelle est sa signification et d’où vient-il ?
Lire ce document
Ajouter au cartable

Mars - Avril 1943: La déportation en Grèce
Aloïs Brunner ordonne la déportation des juifs de Salonique
L'histoire de la communauté juive de Salonique sous l'occupation allemande, qui comptait environ 56 500 personnes, en 1940 est peu connue en France. Il s’agit de la déportation de près de 95 % (46 095) des Juifs de Salonique. Les "maîtres d'oeuvre"en ont été Aloïs Brunner et Bruckler qui, par la suite, ont été envoyés par Eichman à Paris.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le rabbin Zvi Koretz et le rabbin Barzilaï
Ambiguïté et Résistance
Le rabbin Zvi Koretz est une figure controversée de la communauté juive de Salonique. Beaucoup de survivants l'accusent de "collaboration "avec les nazis et de ne pas avoir informé la communauté juive des déportations. Le rabbin Barzilaï est connu pour ses actions de résistance à Athènes. Il a réussi à refuser aux nazis des listes de Juifs et a organisé la fuite de la communauté dans les montagnes avec l’aide de l’archevêque orthodoxe grec Damaskinos.
Lire ce document
Ajouter au cartable


Articles
 
La bibliothèque numérique juive
Des milliers d’articles disponibles en ligne. Hamoré, la Revue des Etudes Juives...






Cours audio
 
Cours-Audio de Manitou
1 500 heures de cours du Rav Léon Ashkenazi.



Sitographie
 
Sites internet
Des centaines de sites internet, répertoriés et indexés.








Iconographie
 


Camp de concentration, Auschwitz.
Iconographie
Voir cette image
Ajouter au cartable


Prière de Soucot au Ghetto de Lodz, 1941 (Archive de Yad vaShem)
Iconographie
Voir cette image
Ajouter au cartable