531 dossiers
9333 documents
...en accès libre
Fonds Social Juif Unifié

Rechercher un thème
Par mot clé

Mot exact
Partie de mot ou expression
et/ou par catégorie
Fermer la recherche avancée
Filtrer votre recherche

Plus de services

Veuillez vous identifier pour visualiser le contenu de votre cartable.
Espace professeurs
lundi 16 juillet 2018  | 4 av 5778


La Judée sous domination romaine

1
Cours
74
Ressources







Conf.-vidéo
 

Relations judéo-chrétiennes dans l'iconographie biblique-cours 1
Le judaïsme, première source de l'iconographie chrétienne
par Sonia FELLOUS
Les enjeux idéologiques de l'image : - chaque détail relève d'une interprétation de la Bible Les disciples de Jésus revendiquent l'héritage d'Israël : - les clivages culturels se doublent d'un conflit doctrinal Juifs et chrétiens rivalisent pour imposer leur influence : - les persécutions de Rome précipitent le schisme Les chrétiens s'approprient l'iconographie juive - l'image, prosélyte à Doura Europos, devient polémique
Voir cette conférence
Ajouter au cartable


Relations judéo-chrétiennes dans l'iconographie biblique-cours 3
Premières images de la polémique judéo-chrétienne
par Sonia FELLOUS
L'art juif redécouvert à Doura-Europos : - figures d'espoir dans l'adversité L'iconographie croise les sources : - mythologies et interprétations bibliques L'art juif ressurgit dans les bibles chrétiennes : - des prosélytismes difficiles à (ré-)concilier Les juifs mettent en scène l'attente du Messie - contre les disciples de Jésus
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

L'ambivalence de Paul le judéo-chrétien - Panim/Pnim La loi du père - Une perspective freudienne Une identité éclatée - La "thérapie" universaliste L'univers mental de Paul - Juif de la diaspora Paul le "marrane" ? - Sa fidélité au judaïsme L'ambivalence de Paul le judéo-chrétien - Panim/Pnim La loi du père - Une perspective freudienne Une identité éclatée - La "thérapie" universaliste L'univers mental de Paul - Juif de la diaspora Paul le "marrane" ? - Sa fidélité au judaïsme
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

La techouva des Eglises protestantes - Un réexamen théologique nécessaire Un peuple ou deux peuples de l'Alliance - Les sources bibliques et talmudiques Evolution des Eglises réformées - Position des différents pays d'Europe dans l'histoire La théorie des deux voies - Le renoncement historique à l'évangélisation Le shabbat et le jour du Seigneur - Leur sens réel et leur importance
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

La Torah lie les juifs et les chrétiens - ce lien bouleverse la lecture de l'Ancien Testament Le dialogue judéo-chrétien - et la lecture chrétienne de l'Ancien Testament Lire la Torah - par dessus l'épaule de Jésus Du "lire" au "faire" de la Loi - la Torah enseigne une éthique L'Eglise des nations et le peuple de Dieu - ... inventer de nouvelles combinaisons
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Colloque: Rome, Jérusalem ou Qoumran d’où vient le christianisme?
Les sages du Talmud et l'exclusion du judéo-christianisme
par Dan JAFFE
Le judéo-christianisme - Arrestation de Rabbi Eliézer Une "halakha" de Jésus - Rabbi Eliezer acquiesce Du culte public au culte privé - Le temps de la radicalisation Processus d'exclusion des judéo-chrétiens - Sauver les Évangiles des flammes ? Allusions aux Évangiles dans le Talmud - Connaissance parcellaire des sages d'Israël Questions du public - St-Matthieu-Rabbi Eliézer Le judéo-christianisme - Arrestation de Rabbi Eliézer Une "halakha" de Jésus - Rabbi Eliezer acquiesce Du culte public au culte privé - Le temps de la radicalisation Processus d'exclusion des judéo-chrétiens - Sauver les Évangiles des flammes ? Allusions aux Évangiles dans le Talmud - Connaissance parcellaire des sages d'Israël Questions du public - St-Matthieu-Rabbi Eliézer
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Colloque: Rome, Jérusalem ou Qoumran d’où vient le christianisme
Les nazaréens, disciples de Jésus
par François BLANCHETIERE
Les nazaréens, secte judaïsante - Des convictions et une pratique communes avec les juifs Le christianisme date-t-il de Jésus - Le mouvement des disciples de Jésus Le nazaréisme, nouvelle religion - Un lien existentiel avec le judaïsme Les nazaréens, secte judaïsante - Des convictions et une pratique communes avec les juifs Le christianisme date-t-il de Jésus - Le mouvement des disciples de Jésus Le nazaréisme, nouvelle religion - Un lien existentiel avec le judaïsme
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

L'antisémitisme de l'antiquité à l'émancipation (1ère partie)
Israël parmi les nations
par Simon EPSTEIN
Au premier millénaire de l'ère commune - Une période de relative tolérance De l'an 1000 à l'expulsion d'Espagne - Vers une détérioration du sort des Juifs Les juifs de Pologne au XVIe et au XVIIe siècles - La situation dans le reste de l'Europe XVIIIe-XIXe siècles : le temps de l'émancipation - Les années 1850-1870
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

juifs et non-juifs : approche traditionnelle-cours n°12
Israël, Rome et l'Eglise
par Claude RIVELINE
Le temps des persécutions - Guerres romaines et massacres religieux Les relations avec Rome - Entre cruauté et bienveillence Jacob et Esaü - ou l'essence des relations judéo-chrétiennes Aspect positif de Rome - Un partenaire messianique
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Hommage à Léon Askénazi
Table-ronde: Serons-nous toujours des pré-chrétiens
La conversion de St-Paul - par Alain Didier-Weill, écrivain et psychanalyste Le dialogue entre juifs et chrétiens - par le Père Jean Dujardin, ancien responsable des relations judéo-chrétiennes au Vatican La sagesse universelle du judaïsme - par Marc Raphaël Guedj, président de la Fondation interreligieuse Racines et sources Conclusions des intervenants - La conversion de St-Paul - par Alain Didier-Weill, écrivain et psychanalyste Le dialogue entre juifs et chrétiens - par le Père Jean Dujardin, ancien responsable des relations judéo-chrétiennes au Vatican La sagesse universelle du judaïsme - par Marc Raphaël Guedj, président de la Fondation interreligieuse Racines et sources Conclusions des intervenants -
Voir cette conférence
Ajouter au cartable


Documents
 

Après la destruction du temple
La table remplace l’autel
Lire ce document
Ajouter au cartable


Les décrets contre Israël
Les trois interdits
Le Talmud retient quatre exils pour Israël: celui de Mèdes, de Perse, de Grèce et de Rome. Les deux derniers furent particulièrement violents à l'égard de la tradition juive (indépendamment des violences physiques). La Grèce comme Rome interdiront la pratique de certaines mitsvoth, comme l'étude de la Tora ou le respect du shabbat, espérant ainsi assimiler le peuple juif à leur culture respective.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Rabbi Aquiba et Turnus Rufus
La circoncision comme parachèvement du monde
Le Talmud présente souvent des discussions entre des rabbins et des Romains. Ici Rabbi Aquiba est interpellé par Turnus Rufus, le délégué de Vespasien en Judée. A travers ce dialogue, Rabbi Aquiba va souligner que l'oeuvre de la Création n'est pas achevée, mais que l'homme est investi par Dieu du parachèvement du monde. Transformer le blé en pain comme accomplir la circoncision participent de ce parachèvement.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Rabbi et Antonin
Quand naît le mauvais penchant ?
La Talmud souligne l'amitié qui existait entre Rabbi Yéhouda Hanassi, compilateur de la Michna et l'empereur Antonin (Antoninus). Ces deux personnages symbolisent la réconciliation entre Jacob (Israël) et Esaü (Rome). Ici le texte présente un débat entre les deux hommes où Rabbi finit par s'incliner.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La Vulgate
L’œuvre de saint Jérôme
La Vulgate est la traduction de l’ensemble de la Bible en latin, langue qui à partir du IIIe siècle avait supplanté le grec. Elle est l’œuvre de Jérôme de Stridon (dit saint Jérôme) au début du Ve siècle. Le mot Vulgate vient du latin vulgus "masse, foule ", car cette traduction se voulait offerte aux gens du peuple.
Lire ce document
Ajouter au cartable

13 procédés herméneutiques
L’enseignement de Rabbi Ismaël
L’interprétation de la Tora se fonde sur 13 procédés nommés midoth "mesures". C’est Rabbi Ismaël, un contemporain de Rabbi Aquiba (au milieu du deuxième siècle) qui posa la touche finale à toute cette méthodologie qui remonte au Sinaï. Voici trois méthodes couramment utilisées.
Lire ce document
Ajouter au cartable

"Israël n’est pas soumis au destin"
Le destin déjoué
Le Talmud nous relate une histoire dans laquelle des astrologues auraient prédit la mort prématurée de la fille de Rabbi Akiva. Mais grâce aux mérites de ses actions de charité le sort sera déjoué.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Des interprétations divergentes du texte biblique
Juifs et chrétiens en quête d’élection
A partir de l’an 150 et jusqu’à la conversion de l’Empereur Constantin, le culte des disciples de Jésus est réprimé par les Romains. Les juifs, eux, pratiquent une religion "licite", mais ils subissent l’occupation puis la destruction du Temple de Jérusalem. Les deux cultes monothéistes vivent donc dans la même attente de la libération spirituelle et temporelle décrite par la Tora, conscients que Dieu n’accordera son salut qu’au "Peuple élu".
Lire ce document
Ajouter au cartable

Dans l’attente d’un signe divin
La résurrection des morts
Selon ses disciples, Jésus est ressuscité après avoir été crucifié : c’est la preuve qu’il est bien le Messie annoncé par la Bible. Les juifs qui décorent la synagogue de Doura-Europos démontrent l’inverse : Dieu a bien promis au prophète Ezéchiel de ramener les morts à la vie. Mais l’heure de ce miracle n’est pas encore venue.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Juifs et chrétiens: du dialogue à la polémique
Les Pères apologétiques du 2° siècle
Ces pères de l’Eglise portent témoignage de leur foi autant par prosélytisme - auprès des païens, que pour défendre leur légitimité devant l’empereur. Leurs textes cherchent à concilier la philosophie grecque néo-platonicienne et un judaïsme revu et complété par le christianisme. Justin Martyr et Tertullien font partie des plus connus d’entre eux.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Martyrs de la foi
L’exécution de dix sages du Talmud
Ce midrach récapitule la façon dont ont été exécutés par les romains dix grands sages du Talmud.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un événement d'actualité
La destruction du Temple
Le Temple a été détruit il y a plus de mille neuf cents ans, et pourtant un sévère enseignement du Talmud de Jérusalem nous rend responsables de sa dévastation.
Lire ce document
Ajouter au cartable

L'exil vu par la guemara
La profanation du saint Nom
Dans un texte talmudique les sages évoquent l'exil comme la plus grande forme d'abandon de la Tora qui soit.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La folie des grandeurs
Hérode (73- 4 av. notre ère)
Hérode Ier le Grand, fils d'Antipater, est né à Ascalon en 73 av. l’ère commune et mort à Jérusalem en – 4. Il est roi de Judée de 37 à 4 av. l’ère commune. Hérode le Grand est l'un des personnages les plus importants de l'histoire juive. Grand bâtisseur, il fut placé sur le trône de Jérusalem par les Romains. Par peur des complots, sa folie passagère l'amène à faire assassiner son épouse Mariamne ainsi que plusieurs de ses enfants Le Temple d’Hérode.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La grâce chrétienne opposée à la Loi mosaïque
Marcion l’hérétique
Marcion est l’un des premiers excommuniés de l’histoire de l’Eglise. Il rejette l’Ancien Testament chrétien car, selon lui, le père infiniment bon de Jésus est un Dieu différent de celui de la Tora, infiniment mauvais. C’est en réaction à l’hérésie de Marcion que l’Eglise décide de codifier son "canon". Elle adjoint à la Loi juive les 27 livres inspirés de la prédication de Jésus : le Nouveau Testament.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Avant la délivrance
L’Empire romain et le Messie
Malgré ses méfaits et ses massacres, Rome est pour le talmud, la préparation indispensable à la période messianique. Son hégémonie doit être totale pour que naisse un nouveau monde.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Recherche étymologique
Le terme "chrétien" dans la Bible
Si l’on peut difficilement parler de "christianisme", s’agissant du mouvement des disciples de Jésus, avant la fin du 1er siècle, voire le début du IIe siècle, ce terme apparaît bien avant dans les Actes des Apôtres, soit aux environs de 60 ou 70 de notre ère.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Jésus et la loi de Moïse
Le sermon sur la montagne
Dans l’évangile de Matthieu est relaté le célèbre Sermon sur la montagne de Jésus, qui se serait déroulé aux alentours de 30 de notre ère, et dont le passage le plus connu est celui des Béatitudes. Il y fait également une déclaration importante concernant les rapports de la nouvelle religion au judaïsme : il n’est pas venu abroger la loi mosaïque, mais "l’accomplir".
Lire ce document
Ajouter au cartable

Dans le Nouveau Testament
Le terme de "Nazaréen"
Le terme "Nazaréen"ou "Nazôréen"apparaît à plusieurs reprises dans le Nouveau Testament pour désigner Jésus ou ses disciples. On le trouve dans l’évangile de Matthieu et dans les actes des Apôtres.
Lire ce document
Ajouter au cartable


Qumran
Les manuscrits de la mer Morte
Au printemps 1947, un jeune berger bédouin découvre sur les pentes désertiques de Qumran, des grottes où il trouve de grandes jarres qui, pour la plupart, contiennent des rouleaux de cuir étonnamment bien conservés. Ce sera l’une des plus grande découverte archéologique du XXème siècle.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Bar Kohba
L’étoile de Jacob
Rabbi Aquiba, l’un des plus grand maître de sa génération, soutient la révolte de Bar Kohba. Un midrash rapporte comment Rabbi Aquiba interprète un verset de la prophétie de Bilaam pour l’appliquer à Bar Kohba (ou Bar Kouzba).
Lire ce document
Ajouter au cartable

Pourquoi Jérusalem fut détruite
Les devoirs du cœur, 5ème porte («l’unicité de l’action"), chapitre 5 Bahiya Ibn Paquda (1050-1120, Saragosse - Espagne)
Les devoirs du cœur, 5ème porte ("l’unicité de l’action"), chapitre 5 en hébreu avec sa traduction et présentation de l'ouvrage de Bahiya Ibn Paquda (1050-1120, Saragosse - Espagne) nommé Les Devoirs du Cœur.
Lire ce document
Ajouter au cartable


Exorciser les conflits
La fonction cathartique du théâtre
Le théâtre permet ici de vider les conflits, de les exorciser par l’intermédiaire de la scène et des artistes !
Lire ce document
Ajouter au cartable

régler les affaires publiques
Le théâtre comme lieu de rencontre
De façon pragmatique, le Talmud considère que si une partie des Juifs fréquente le théâtre, comme lieu convivial, alors il est opportun d’y aller afin de ne pas se couper de la communauté et de trancher avec eux des affaires les concernant.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Gamaliel l’Ancien
Le maître de Paul de Tarse
Gamaliel l’Ancien, fils de Shimon ben Hillel a été une des grandes figures du judaïsme pharisien et un des tannaïm de la mishna. Contemporain de Jésus, il serait intervenu en faveur des apôtres et aurait été le maître de Paul de Tarse.
Lire ce document
Ajouter au cartable

De la religion à la science
Joseph Ernest Renan (1823-1892)
Joseph Ernest Renan est un écrivain, philosophe, philologue et historien français. Il écrit la Vie de Jésus, thèse controversée selon laquelle la biographie de Jésus devait être écrite comme celle de n’importe quel autre homme et la Bible devait être soumise à un examen critique comme n’importe quel autre document historique.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le Targoum
La traduction araméenne
Avec le retour de l’exil babylonien, au Vème siècle avant l'ère chrétienne, la question se pose de traduire les textes hébraïques en araméen car les Judéens ne parlent plus l’hébreu. Dans un premier temps cette fonction est confiée au scribe – traducteur (tourguéman), après la destruction du Second Temple (70 ans après l’ère chrétienne), des versions en araméens seront rédigées, elles se nomment targumim (sing. Targum).
Lire ce document
Ajouter au cartable

Des conflits internes à la rupture avec le judaïsme
Qui sont les premiers chrétiens?
Jésus et ses premiers disciples sont juifs. Ce n’est qu’après sa mort que la "secte"donne naissance à une religion nouvelle. Certains apôtres restent fidèles aux pratiques juives. Mais leur prosélytisme, pousse de plus en plus de païens à se convertir. Les prédicateurs chrétiens rencontrent des difficultés à exporter les pratiques juives – en particulier la circoncision. Très vite, les Eglises établissent leurs propres règles pour intégrer les nouveaux chrétiens.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Responsabilité du Sanhédrin
A propos de la peine de mort
Dans la Tora, la peine de mort existe, cependant les rabbins feront en sorte de la rendre inapplicable par une législation stricte concernant l’écoute des témoins.
Lire ce document
Ajouter au cartable

13 années dans une grotte
Rabbi Shimon Bar Yohaï
La guémara de Chabbat raconte l'histoire du Rabbi Shimon Bar Yohaï, rédacteur du Zohar (La Kabbale).
Lire ce document
Ajouter au cartable

Histoire d’Aher
Elisha ben Abouya l’apostat
Le Talmud rapporte l’histoire d’un rabbin, Elisha ben Abouya, qui renia la Tora. Il constate des contradictions entre les promesses bibliques et la réalité des faits. Les rabbins le désavouèrent et le nommèrent Aher "l’Autre". Un seul maître continua à suivre son enseignement : Rabbi Méïr.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Shmouel
La meilleure preuve
Les maîtres de la Mishna (entre le Ier siècle avant l’ère chrétienne et le IIème après) sont dits tanaïm "répétiteurs "(en araméen). Les maîtres de la Guémara (entre le IIIème et le VIème siècle) sont dits amoraïm "parleurs". Selon la déontologie rabbinique, les derniers ne peuvent, a priori, contredire les premiers. Il existe, comme toujours, des exceptions, c’est le cas ici.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Education et Antiquité
L’école juive dans l’Antiquité
L’extrait de la Guemara présenté ci-dessous décrit le processus historique de la création de l’école primaire dans l’Israël antique et le rôle primordial du sage Josué ben Gamla dans ce processus.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Hillel et Chamaï
Toute la Tora sur un pied
Hillel et Chamaï représentent dans la Mishna les maîtres de la discussion authentique, car ils ne recherchent qu'à accomplir la volonté du Ciel. Ils restent pour leur caractère : Chamaï le rigoureux et Hillel le souple.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Après la destruction du Temple
Pas de deuil excessif
Le midrach rapporte un dialogue entre Rabbi Josué et des ascètes qui se multiplièrent après la destruction du Temple. Face à leur attitude extrême en matière d’abstinence, le Rabbi propose une voie moyenne qui sera la voie royale prônée par les rabbins: porter le deuil de Jérusalem, mais sans excès.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La destruction du Temple
Titus dans le Saint des saints
Le traité Guitin traite des divorces. Le chapitre V est consacré à une rupture particulière, celle entre Dieu et Israël par la destruction du Temple. Pour les rabbins, il ne s’agit pas d’un divorce définitif mais d’une terrible colère de l’Eternel contre Son peuple. Pour eux, à la fin de l’exil, les jours de la consolation viendront.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Récit d’une haine gratuite
Kamtsa et Bar Kamtsa
Le Talmud ne s’attache pas aux grandes causes historiques qui occasionnèrent la chute du Temple, mais aux failles profondes de la société judéenne. Pour eux, c’est la haine gratuite qui fut la véritable cause de la destruction du Temple, à laquelle s’ajoutent des scrupules inconsidérés de certains maîtres trop pointilleux.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La morsure du serpent
Guérison impossible
Les disciples de Jésus sont connus comme des guérisseurs miraculeux, qui guérissaient par des incantations tirées de versets bibliques. Le Talmud refusera cette attitude, comme en témoigne cette anecdote.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le sort des 10 tribus
Discussions talmudiques sur les temps futurs
Dans cet extrait talmudique, les sages discutent sur le sort des 10 tribus d’Israël, notamment celui qui leur est réservé dans le monde futur.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La terre d'Israël
Telle la gazelle
Les promesses prophétiques concernant la terre d'Israël sont pléthoriques. Ici la terre est comparée par Jérémie à une gazelle. Le Talmud va donner un sens à cette métaphore.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Citations gréco-latines
Un regard porté sur les juifs
Des textes et des documents du Ier siècle de l’ère commune offrent une vision de la perception que les païens ont du judaïsme et du peuple juif.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Écrits au statut particulier et aux points de vue différents
Apocryphes et pseudépigraphes
Recueils de textes juifs qui datent de la période du Second Temple et des années immédiatement ultérieures et qui ne sont pas entrés dans Ie canon de la Bible juive. Les apocryphes et les pseudépigraphes sont essentiels pour I'étude du judaïsme de la période du Second Temple et pour la compréhension des textes du judaïsme rabbinique et des débuts du christianisme.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Fer de lance de la résistance juive
Les Zélotes
Désignant aujourd’hui péjorativement des individus au zèle fanatique, les zélotes se sont illustrés par leur lutte active dans la révolte des juifs contre l’occupant romain en 66-70 de l’ère commune.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Une communauté influente et redoutée
Les Juifs dans l’Empire romain
Les juifs - ou plutôt, pour les Romains, des Iuadaei, "Judéens", habitants de la Judée - ont le droit de respecter leurs coutumes et de pratiquer leur religion, quand elles ne sont pas en contradiction avec les lois romaines. De plus, certaines mesures dérogatoires permettent aux juifs de respecter les impératifs de leur foi et de leurs pratiques cultuelles. Le monothéisme juif exerce même, pendant les deux premiers siècles de notre ère, une séduction réelle. Les conversions au judaïsme n'ont rien d'exceptionnel. Face à ce phénomène, dans une ville qui devient de plus en plus cosmopolite, l'élite intellectuelle et politique romaine manifeste son inquiétude.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le martyr Rabbi Aquiba
Une foi totale
Rabbi Aquiba, l’un des plus grands maîtres de son temps, fut l’un des dix martyrs d’Israël, morts sous la torture romaine. Le Talmud raconte les derniers mots du maître qui prouva son amour total de Dieu.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Evangile de Jean
L’attente messianique
L’évangéliste Jean présente une apocalypse à la fin de son livre, qui était un genre utilisé en ces époques troublées. Il termine par son espérance en la venue du Messie.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La souffrance de Rabbi Hanina
Vivre par delà la barbarie
Le traité Avoda Zara mentionne le martyr de grands maîtres de l'époque de la Mishna, dont Rabbi Hanina ben Téradion. Celui-ci meurt en présence de sa fille et de ses disciples et il transmet un message pour que le peuple juif continue de vivre malgré la destruction de Jérusalem.
Lire ce document
Ajouter au cartable


Articles
 




Histoire, nos maîtres
Massada
par Claude-Annie GUGENHEIM
Lire ce article
Ajouter au cartable

Lire ce article
Ajouter au cartable





Cours audio
 





Sitographie
 





Iconographie
 


Cesarée Ruine Rome
Iconographie
Voir cette image
Ajouter au cartable